LA LOGISTIQUE

EN MOUVEMENT

Economie

En Nord-Isère, cette activité représente un emploi sur cinq. Et le secteur, en pleine mutation, continue de recruter avec de nouveaux projets d’entrepôts-usines à forte valeur ajoutée. 

Par Véronique Granger
  • Un million de mètres cubes de marchandises transitent chaque année par la plateforme logistique d’Ikea de Saint-Quentin-Fallavier – l’une des plus grandes de la zone.

 

Des bâtiments à perte de vue, une ville en mouvement : le parc international de Chesnes, à Saint-Quentin-Fallavier, est la première zone logistique de France et sans doute d’Europe du Sud.
 
Avec 14 000 emplois et 350 entreprises sur 1 000 hectares de terrains dédiés à cette activité, le Nord-Isère, idéalement situé avec ses nœuds autoroutiers et ferroviaires à proximité de Lyon, attire des projets toujours plus gigantesques. Le tout nouvel entrepôt ultra-automatisé de l’italien Ferrero France, exploité par SPI Logistics, s’étend sur 30 000 m2 !
 
L’espace arrive pourtant à saturation : “Il nous reste 16 hectares disponibles en 17 tènements, précise Christian Breuza, directeur de la société publique d’aménagement du Rhône aux Alpes (Sara). Or, les demandes portent aujourd’hui sur des terrains de 8 hectares au minimum.”
 
En attendant les 180 nouveaux hectares en cours d’aménagement sur la plaine de Saint-Exupéry, autour de l’aéroport lyonnais (pour le seul côté Isère), l’heure est à la requalification des sites obsolètes : Lidl va prendre la place de Confluent avec un nouvel entrepôt ultramoderne de 46 000 m2 à L’Isle-d’Abeau, d’où il pourra approvisionner en produits frais ses 57 magasins de la région.
 
Deguisetoi.fr, leader européen de la vente de déguisements en ligne, à Saint-Quentin-Fallavier (où il dispose déjà de 8 500 m2), se prépare à déménager sa logistique à Vaulx-Milieu, sur 21 000 m2.
 
Intermarché (Les Mousquetaires) s’offre un futur entrepôt high-tech et super-robotisé de 70 000 m2 sur la zone des Campanos, en périphérie de Chesnes, dessiné par Duthilleul – l’architecte des gares TGV. Le bâtiment s’élèvera sur 32 mètres de hauteur : gigantesque ! 
 
 

> CARISTE : UN MÉTIER EN TENSION
 

Trois cent cinquante salariés travailleront dans cette nouvelle base logistique. Malgré l’automatisation, les besoins de main-d’œuvre restent forts. Le profil de cariste-préparateur de commande serait le plus recherché actuellement !
 
Implanté depuis vingt-cinq ans dans la zone, où il dispose de 100 000 m2, le suédois Ikea (350 salariés) a encore ouvert 33 postes pour faire face au boom des commandes sur Internet – déjà 50 % des préparations de commandes. “Nous travaillons avec Pôle emploi et le Pôle d’intelligence logistique du Nord-Isère, le Pil’es, pour former des groupes de 10 à 15 personnes au métier”, explique le directeur du site de Saint-Quentin-Fallavier, Jean-Christophe Menuel.
 
Caristes, préparateurs, chefs d’équipe, informaticiens… À l’ère du big data et de l’e-commerce, les compétences évoluent, comme les exigences des clients : “Aujourd’hui, ils commandent le week-end et veulent être livrés le lundi en pouvant choisir le lieu de livraison : dans un Point Relais, chez eux et bientôt dans le coffre de la voiture !”, explique Egbert Maagd, président de Rhenus France Logistics. 
 
Cette entreprise familiale allemande, qui emploie 28 000 salariés dans le monde, dont 200 en Nord-Isère sur ses quatre sites (70 000 m2), investit dans des chariots ergonomiques et dans l’innovation pour attirer des jeunes. “Demain, on imprimera les pièces détachées en 3D au fur et à mesure des commandes : il faut se tenir prêt et toujours en éveil”, poursuit le logisticien. “La logistique est un secteur d’avenir. Avec rapportée à l’hectare, elle emploie autant de monde que l’industrie !”, rappelle Christian Breuza.
 
Inspira, la nouvelle zone industrialo-portuaire de Salaise-sur-Sanne, portée par le Département, pourrait d’ailleurs s’ouvrir aux activités de logistique à haute valeur ajoutée.
 
 

 EN SAVOIR PLUS 

 

Le pôle d’intelligence logistique, qui fête ses dix ans cette année, réunit 500 professionnels rhonalpins dont 131 en Nord-Isère.

Il a organisé en mars dernier la première Biennale de la logistique à Saint-Quentin-Fallavier, pour faire découvrir au grand public et notamment aux jeunes la diversité de ses métiers, et valoriser cette filière d’excellence du Nord-Isère.

 

 LES CHIFFRES CLÉS  (CLIQUEZ POUR AGRANDIR)

 

logistique-iseremagcbruno-fouquet.jpg

 LOGISTIQUE : LE REPORTAGE DE TÉLÉGRENOBLE

 

INTERVIEW

>  EGBERT MAAGD, PRÉSIDENT DE RHENUS FRANCE

« Les nouvelles technologies impactent fortement notre activité : on doit innover sans cesse ! Demain, les pièces détachées ne seront plus stockées mais seront imprimées directement en 3D au fur et à mesure des commandes. C’est pourquoi nous avons sans cesse besoin de nouvelles compétences. »

ZOOM

jean-christophe-menuel-ikea-iseremagcdr.jpg

>  JEAN-CHRISTOPHE MÉNUEL, DIRECTEUR DU CENTRE DE DISTRIBUTION D'IKEA À SAINT-QUENTIN-FALLAVIER

« On mise sur le développement durable. Le site est alimenté en énergie par 15000 panneaux photovoltaïques et une chaudière biomasse.

Nous renouvelons totalement notre parc de chariots de préparation de commandes avec des véhicules à l’hydrogène : ils ne rejettent que de l’eau, sont silencieux et sont plus ergonomiques pour les opérateurs qui font le plein en deux minutes.

Nous avons aussi opté pour des palettes en carton qui sont ensuite recyclées sur place pour éviter les va-et-vient d’un site à l’autre ! » 

Publié le : 
09 septembre 2017